Journal d’un coach

Journal de bord de Jean-Luc Pening. Coach.

Une Belgique résiliente ?

Dans mes réflexions sur la résilience il y a celle qui me dit bien qu’être résiliant c’est ne plus avoir peur des incontrolables et, donc, de ne plus avoir peur de la mort …
Avec la légalisation de l’euthanasie, la Belgique n’a-t-elle pas fait un pas vers une ouverture de sa population à la résilience ???
Savoir qu’on pourra mourir dignement, loin des souffrance, ça rassure, ça fait du bien, ça transforme une peur … Et donc, ça ouvre à la vie, à autre chose. N’est-ce pas ? Merci la Belgique avec cette loi en avance sur bien des pays. Qu’en pensez-vous ?
Jean-Luc

retour participante formation coaching

Je reçois ce retour d’une des participantes aux formations de coaching que j’ai le plaisir d’animer suite à l’envoi de mon feed-back formatif … Merci à elle … Ca fait plaisir ! De quoi me motiver et me pousser à continuer sur la même voie … « Bonjour Jean-Luc,
Quel plaisir d’avoir eu ce module avec toi et de lire tes commentaires très pertinents!! Tu as une approche qui me met en confiance de me lancer et tu es vraiment dans la bienveillance et dans la douceur alors le contexte était parfait pour vivre ce coaching !

Ranger le stylo est un grand défi pour moi, j’aime cette belle requête dans laquelle je vais plonger !
Je repars de mon coaching avec plus de confiance et mis à part le stylo je dois apprendre à moins être critique envers moi afin d’être encore plus dans la relation et travailler mes questions car j’ai effectivement tendance à reformuler mes questions sans que ce soit nécessaire et à faire des feed-back parfois trop long.

Alors dès demain, je vais tester mes prochains coaching sans prendre de note et laisser ma première question prendre place naturellement.

Merci beaucoup pour ton accompagnement dans mon parcours de coaching ! »

MC

Témoignage d’un cadre de la commission européenne …

« J’ai eu l’occasion de côtoyer Jean-Luc au moment où j’ai pris de nouvelles responsabilités en tant que leader d’équipe. Ces nouvelles fonctions dans un secteur méconnu me stressaient beaucoup et m’ont amenée au bord du burn-out. J’ai demandé de l’aide et on m’a proposé une série de séances de coaching. Dès la première rencontre avec Jean-Luc, mon fardeau professionnel s’est trouvé allégé. Nous avons établi mes objectifs et avons exploré ensemble, au fil des séances, comment les atteindre. Jean-Luc m’a permis de détecter certaines croyances (notamment l’image que je me faisais d’un « bon » leader) et de voir les choses sous un angle neuf. Il m’a aussi aidée à résoudre des problèmes ponctuels rencontrés avec certains membres de l’équipe. Il ne donnait pas de solutions toutes mais nourrissait ma réflexion, m’ouvrant la voie à des pistes d’action auxquelles je n’aurais pas pensé sans lui. »

petits mots

Quand on reçois, après une séance de coaching-mentoral, un petit mot du genre :

« D’abord, merci pour ton soutien , je l’apprécie beaucoup. … »

Comment ne pas se sentir bien ? C’est aussi ça être coach : être dans l’accueil de ces petits mots qui vous motivent et vous disent : continue …

Merci Marthe

Retour des participants à mes téléclasses

… et voici les commentaires reçus des participants aux téléclasses que j’ai animées en 2015 dans le cadre de l’école « Coaching de Gestion » … Je ne les avais jamais publiés, je cherche ceux des autres années … En tous les cas, merci à vous tous pour ces retours plus qu’encourageants …

  • J’ai beaucoup apprécié les anecdotes partagés
  • J’aime beaucoup le dynamisme qu’il installe dans la classe. Sa façon de mettre tout le monde à l’aise, sa manière d’impliquer les participants. Il nous laisse une belle place.
  • Je considère qu’avec son style très personnel il nous a vraiment beaucoup transmis d’outils de coach. Il adopte cette attitude coach en permanence, il arrive à quand même répondre à beaucoup de questions et est extrêmement généreux dans ses exemples et son temps. Il a un ton rassurant, ouvert, semble sincèrement intéressé par notre perception et notre réception de la matière.
  • J’ai toujours hâte de participer à une session donné par Jean-Luc. Je me sens tellement à l’aise.
  • On manque souvent de temps, surtout lorsqu’il s’agit d’un coaching réel. Jean-Luc nous fait sentir à l’aise.
  • Se serait tellement agréable d’ajouter des exemples concrets, dans certains éléments fondamentaux. Voici ce qui est arrivé, voici le résultat. Voici ce qui n’aurait pas dû être fait, voici le résultat. * Tout simplement merci de m’avoir encouragée et écoutée :-))
  • Très professionnel, bonne écoute, attentif et sympathique. Jean-Luc sait bien nous transmettre son amour pour le coaching, je n’est rien de constructif à lui dire. J’ai beaucoup de coeur et de respect pour ce coach inspirant. * Je suis très satisfait merci.
  • Quelle belle personne respectueuse et qui n’hésite pas à nous donner ses [bout de phrase manquant]
  • Comme Jean-Luc l’a mentionné, ne pas hésiter à ajouter des cas vécus. (Dominique et le transfert)
  • C’est un coach avec qui je me sens bien, il y a une part de non jugement qui transparaît dans sa manière d’être.
  • Travail impeccable pour résumer les problématiques qu’un adulte peut rencontrer. * Quel bon coach mentor

Retours des participants aux téléclasses animées par JL Pening

Commentaires reçus des participants aux téléclasses animées par Jean-Luc en 2018 pour l’école «’Coaching de Gestion » Canada. Merci les coachs !

  • Merci pour cette belle expérience de coaching
  • J’aurais aimé qu’on discute du matériel des lectures et de la façon d’accompagner cette clientèle au delà des jeux de rôles. Avoir l’expertise du coach leader est très formateur.
  • J’ai apprécié le fait que le coach leader soit resté disponible quelques minutes après la séance. * Jean-Luc est une Personne douce et bienveillante. Un pur bonheur!
  • L’approche qui consiste à uniquement souligner les points positifs est très adaptée au début de cycle 1, cependant l’approche devrait s’affiner et le langage devenir plus direct vers la fin du cycle 2. jlp : Message bien reçu, ce que je fais, surtout dans mes feed-back écrits.
  • J’ai vraiment adoré la façon de faire de Jean-Luc. Cela m’a démontré comment être coach en étant témoin de sa façon de faire.
  • Sa plus grande force: savoir nous enlever la pression, sa gentillesse et sa compétence Douceur et bienveillance
  • J’espère que nous aurons quelques autres modules avec Jean-Luc!
  • Très facile de s’exprimer avec lui on ne sent aucun jugements face à notre inexpérience.

Rapport action construction locaux …

Et voici le rapport final de notre action de construction de 6 classes de secondaire ouvertes aux enfants déficients visuels de l’école kanura de Gihanga, Burundi. Des classes inclusives favorisant l’intégration et l’accueil du handicap , de tous les handicaps. Un projet éducatif, un projet durable … Encore un énorme merci à toutes les associations et toutes les personnes qui ont permis la réalisation de cette importante action …
Au nom des enfants présents et futurs qui peuvent ainsi aller à l’école, merci Merci…
Jean-Luc
Et continuez à soutenir nos actions en versant vos dons sur le compte

Construction classes Burundi rapport final novembre 2019 .pdf

coaching de groupe …

Comme vous le savez probablement j’anime des ateliers résilience mode coaching de groupe pour EQLA, l’ex Oeuvre Nationale des Aveugles. Des ateliers à destination de personnes qui ont perdu la vue ou qui sont en train de la perdre.
Après 2 ateliers de 2 heures chacun, je demande aux participants ce qui s’est passé pour eux depuis notre précédente rencontre … C’est alors qu’une des participantes nous partage : « Depuis ces ateliers, je me sens plus sereine … »…
Que dire, que penser si ce n’est vouloir la prendre dans ses bras et se dire que « oui, je ne suis pas venu pour rien, oui ces ateliers, ces partages sont forts et, oui, ce seul retour vaut tous les efforts mis en place pour réaliser ces ateliers … je ne suis pas venu pour rien …
Merci pour ce retour, merci EQLA et les participants pour la richesse de ces instants vécus ensemble … On continue ? Jean-Luc
PS et désolé si j’ai déjà partagé ces instants, j’ai du mal à relire mes messages sur cette page, c’est plus fort que moi …

Comment faire des choix ?

Comment peut-on savoir ce que l’on veut si on ne l’a pas essayé soi-même ? Steve Jobs
Quand un client vient à moi avec un choix à faire, c’est cette approche qui me vient. Tant que je n’ai pas fait le choix, je ne sais pas dire si il est le bon ou pas … Il y a donc une part de risque dans tout choix …
Le fait de préférer rester où on est et de refuser de faire un choix étant, par définition, un choix …
Mon « truc » pour ne pas regretter ses choix ? Ne jamais regarder en arrière et prendre ses choix comme des réalités sur lesquelles on ne peut pas revenir mais sur lesquelles on peut s’appuyer pour avancer quitte à prendre une autre direction … Jean-Luc

Super conférence. J’y vais !

Mon compagnon handicapé, protéger ou émanciper?
Rencontre Singulière Patrick Willemarck
Le 5 décembre 2019 à 20h00Protéger ou émanciper ?

La réponse est claire pour nos enfants. Mais qu’en est-il s’ils sont handicapés ?
La question ne devrait pas se poser et pourtant, 90% de l’aide aux personnes handicapées va à la protection et seulement 10% à leur émancipation.
Il se dit que dans notre monde tout est communication. Si tel est le cas, les personnes handicapées font exception. On parle en leur nom mais qui les écoute et qui joue avec leurs cartes ? Ils sont enfermés depuis la nuit des temps dans des protectorats humanitaires qui commencent avec le regard que nous portons sur eux. N’est-il pas temps de se demander si nous ne sommes pas tous un peu handicapés ? Ne sont-ils pas l’essentiel de l’humanité qu’il y a en chacun de nous et qui s’érode de plus en plus dans l’indifférence des bons sentiments et du ‘politiquement correct’ ?

Patrick Willemarck viendra nous parler d’un autre regard posé sur les personnes handicapées.

Informations complémentaires et inscriptions

Actions Burundi

quelques photos de la fête de fin de formation de notre action de formation des mamans (et papas ) d’enfants sourds au langage des signes. Il s’agissait de la 3ème cohorte de cette année. Une cohorte de perfectionnement sur Bujumbura … Quel plaisir de voir ainsi des parents pouvoir, enfin, échanger en profondeur, avec leurs propres enfants … Bravo l’équipe.
Ce n’est pas vraiment du coaching mais c’est du développement humain en réponse à un besoin réel … On y est presque …

Atelier coaching de groupe

Ce jeudi 7 a lieu le deuxième atelier avec EQLA Charlroi (ancien ONA) … Encore des moments forts à vivre avec des personnes déficientes visuelles … le thème du jour :

1) Moi et les autres,

Commenous ne pouvons pas vivre sans les autres, le 2è atelier sera consacré aux questions relationnelles : amis ou ennemis ? Comment je me sens face aux autres ? Comment j’ai l’impression qu’ils me perçoivent ? Qu’est-ce qui a changé dans mes relations ? Qu’est-ce que ça m’a fait ? Qu’est-ce que j’en fais ?

… la force du coaching de groupes qui a l’art d’ouvrir les portes, toutes les portes …
Jean-Luc

Témoignage Authentique

Cette semaine, j’ai eu le plaisir de vivre un exercice de modélisation … Karine et Maxime, deux étudiants en coaching et en PNL, m’ont demandé de faire un exercice avec eux … Ils m’ont mis dans des situations où j’aurais été authentique pour en faire sortir des idées, un « modèle »… Expérience intéressante dont j’attends les résultats…Quand j’ai demandé à Karine, pourquoi elle m’avait choisi et lié à l’authenticité, voici ce qu’elle m’a répondu :
« En ce qui concerne ta question, je pense que j’ai choisi de m’adresser à toi suite à la démonstration de coaching que tu as fait avec Érik lors d’une téléclasse.
J’ai admiré ta façon de coacher, il y avait une sensibilité, une réelle attention pour le coaché qui lui permettait de faire tomber ses barrières et se mettre dans le même espace que toi et d’aller vraiment dans ce qui est important. Ce n’était pas juste dans les questions, il y avait les ‘’wow c’est important ce que tu me dis là’’, il y avait les encouragements à aller plus loin.

Dans cette démonstration, j’ai vraiment connecté avec ce qu’est l’essence d’un coach pour moi d’où ma demande pour la modélisation.

J’espère que ma réponse ‘’authentique’’ ne va pas nuire à ton authenticité. »

Merci Karine de ce beau retour. Je peux te garantir que cela ne va pas modifier mon authenticité avec mes clients pour la simple et bonne raison que je ne sais pas être autrement qu’à l’écoute et avec mes coachés.
Ce que je ressors de cet échange c’est que je vais encore plus insister auprès des participants aux formations en coaching sur le fait qu’une séance de coaching, ce n’est pas rien ! C’est un moment important pour tout coaché qui a des problèmes, qui rencontre des difficultés et qui veut en sortir et avancer. Alors, oui, c’est à nous de mettre toutes les prises de conscience, toutes les avancées de nos clients en avant et bien en avant… Ce sont des étapes importantes, primordiales ! Bravo les coachés pour votre parcours, pour votre volonté d’avancer et bravo pour tous les pas que vous faites…
Jean-Luc

Des larmes constructives

Hier soir, j’ai suivi la soirée de clôture de l’opération Cap 48. Une action soutenue par la radio-téléision belge qui consiste à récolter des fonds pour soutenir des action en faveur des personnes handicapées. Une action que j’ai eu le plaisir de soutenir en faisant le tour du Burundi en tandem avec ma fille en 2012.
Que d’émotions quand on voit ces parents, ces bénévoles, ces personnes qui se battent pour la vie, pour l’humain … Que du beau … Bravo à tous …
Et que les larmes qui nous viennent en regardant cette émission ne soient pas des larmes de spectateurs pris de pitié mais bien celles de personnes prêtes à s’ouvrir et à être actives dans l’accueil et le soutien aux différences.

Jean-Luc

Racines ???

Dans mes conférences et échanges avec de futurs coachs, j’aime mettre ma casquette de bio ingénieur en présentant le coaching comme un travail en profondeur dans les racines de nos clients… Mon frère, qui est amateur de jazz et qui sait très bien que je joue de la guitare basse, m’envoie le lien suivant vers une émission qui parle de la basse et du super bassiste Jaco Pastorius… Quelle belle surprise quand j’entends que le spécialiste présente la basse comme la racine de la musique …
Coachs, agronomes, bassistes, même approche de l’essentiel ?
https://www.youtube.com/watch?v=JH9ev8rbflI&fbclid=IwAR1BIaxrLQt4qC-jI-

Jean-Luc

Témoignage de mentorés dans le cadre des formations CDG Canada

Bonjour Jean-Luc,

Nous espérons que tu te portes bien.

Lors des premières séances de coaching, on nous avait recommandé de changer de coach mentor à chaque cycle afin de nous permettre de voir de nouvelles approches. À cet effet, nous avons pris la décision de continuer notre cheminement avec un nouveau coach mentor. La décision n’a pas été facile pour nous puisque nous avons beaucoup aimé nos rencontres avec toi. Ce fût un réel plaisir d’échanger et d’évoluer en ta présence. Nous avons énormément appris et nous t’en remercions. Nous tenions à t’en aviser nous-mêmes.

Merci pour ta disponibilité, ton écoute et tes précieux conseils. Au plaisir de t’entendre à nouveau lors des prochains modules.

Catherine et Muriel

Un grand merci à vous mesdames. C’est toujours, pour moi, un réel plaisir d’accompagner des futurs coachs désireux de participer au bien-être et à l’évolution d’êtres humains.
Jean-Luc

Définition résilience 4

La résilience « est un processus plus qu’un résultat », a dit Samuel Doe, responsable de la coordination pour la résilience du PNUD, avant de faire part de la perplexité qu’il éprouve lorsqu’il entend parler d’organisations qui se préparent à « déployer la résilience ».

Toute communauté visée par un programme incluant une composante de résilience devrait développer une meilleure estime d’elle-même, une meilleure sensibilisation aux disparités entre les sexes, une meilleure capacité d’organisation, un système d’alerte précoce efficace et d’autres formes d’autonomie, ajoute-t-il.

Définition Résilience 2

Le Panel intergouvernemental sur le changement climatique la définit comme « le degré de perturbation qu’un système peut absorber tout en conservant le même état ». Le Département britannique pour le Développement international (DFID) définit, pour sa part, la résilience comme « la capacité des pays, des collectivités et des familles à faire face au changement tout en maintenant ou en modifiant leur niveau de vie à la suite de chocs ou de stress . sans pour autant compromettre leurs perspectives à long terme ».