Archives mensuelles : mars 2018

Coaching d’un groupe de 250 étudiants ??? Est-ce possible ?

Le mois passé, je vous avais informé que j’ai participé à une matinée organisée par une école de Bruxelles sur le thème de la confiance. Plus de 250 étudiants de dernière année secondaire ont ainsi pu voir le merveilleux et très très touchant documentaire « Mistral Gagnant » qui suit des enfants atteints de maladies graves puis ils ont pu écouter les témoignages de différentes personnes vivant directement ou pas, le handicap ou la malaidie …
Vous trouverez, en pièce jointe, les retours des élèves à qui un coach et des profs ont demandé avec quoi ils repartaient de cette journée …
J’ai été très touché de ces témoignages forts ! Et j’en remercie les étudiants et les organisateurs de cette rencontre.
Ma conclusion ? Oui, je vais continuer à témoigner, à partager, sur ma vie, mon handicap et sur la vie, le handicap des autres car j’ai bien senti que cela peut apporter quelque chose de fort et d’important à des jeunes dits « normaux »… Si mon parcours peut aider des jeunes à avancer avec plus de confiance et de sérénité dans la vie … pourquoi se cacher ??? Bienvenue aux partages.
Ma conclusion de coach : même si vous êtes devant 250 personnes, osez lancer LES questions essentielles : avec quoi repartez-vous ? Et qu’est-ce que vous en faites ? Elles sont primordiales et, à elles seules, elles permettent des avancées fortes ! Vous avez-vu ? Il y a même une étudiante qui a trouvé sa voie vers des études d’infirmière … Quelle force ! Mais, au
réactions élèves . journée pastorale 2018 . 3e degré.pdf
fait, avec quoi repartez-vous de ces lectures ????
Jean-Luc

Suites supervision

Reçu ce témoignage après une séance de supervision d’une coach … Quel bonheur de se sentir utile …
« Je voulais te remercier pour notre échange d’hier, que j’ai particulièrement apprécié. Je l’ai vécu comme une belle occasion de lever le nez du guidon et de prendre un peu de recul ou de hauteur ☺. Merci pour ta belle écoute et pour tes riches partages!
Pour ton info, les deux séances que j’ai faites depuis hier se sont faites sans dépassement du temps prévu… » … Merci de ce retour …
Jean-Luc

Les besoins en coaching …

Il y a peu, je demandais à un proche quels étaient, selon lui, les besoins en accompagnement, mode coaching, des cadres de la commission européenne … Voici sa ttrès pragmatique réponse dans laquelle je me retrouve très bien. Et vous ? « Salut, Le truc qui revient tout le temps à la CE c’est la pluri ou la multi culturalité.Donc un coach qui peut aider un manager à gérer des situations ou des équipes multi culturelles ou multi nationalités sera le bienvenu.

Et je peux te dire que ce n’est pas toujours simple de gérer des équipes avec des polonais, des roumains, des allemands et des espagnols, sans parler des british !

Autre aspect : les changements ou plutôt l’instabilité ou l’incertitude liée à la gestion politique.

Quand Juncker a pris la présidence de la Commission fin 2014, on parlait de la crise grecque mais pas du tout de la crise migratoire et encore moins du Brexit.

3 ans après, toutes les priorités ont changé.

Sans parler des crises qui peuvent déboucher à tout moment comme la crise de la vache folle il y a quelques années.

Donc un coach qui peut aider à gérer de telles situation est aussi le bienvenu.

Dans la catégorie incertitude, il y a cette règle qui maintenant oblige les middle managers (les chefs d’unité en jargon Commission) à changer de direction générale tous les 10 ans au moins. J’imagine que certains d’entre eux vont faire appel à des coachs pour les aider à changer de boulot… Dans
le genre rebondir et se remettre en question tu as des compétences !

… »

Et je me permets d’ajouter que j’ai aussi des compétences dans la gestion de la multiculturalité de par mes expériences personnelles (travail en Afrique dans le cadre des Nations Unies, marié avec une femme d’orgine rwandaise, …) sans compter que j’ai suivi la formation de Philippe Rosinski sur le Leadership et le Coaching Intercuiturel … Mais il est certain que c’est dans la résilience, les changements que je me sens le plus à l’aise … Etrange, la vie.
Jean-Luc

témoignage, pourquoi moi ?

Je me suis permis de demander à une cliente pourquoi elle n’avait choisi comme coach. J’ai reçu la réponse suivante : « Pour répondre à ta demande: j’ai effectué une recherche de coaching individuel en français en lien avec la gestion du stress et la prévention du burn out. Trois coaches répondaient à mes critères. Je t’ai choisi parce que tu évoques la notion d’authenticité dans ta présentation personnelle, qui est pour moi essentielle dans les relations. Et aussi parce que tu y fais état de ton expérience personnelle (perte de la vue dans un accident et rebondissement/épanouissement dans d’autres voies).

Je n’ai pas regretté mon choix! »

Rebond-Ir à 50 ans

Les alumnis ingénieurs civils et bio-ingénieurs de l’ULB ont décidé de développer un service appelé « Rebond-Ir à 50 ans » pour répondre à une réelle demande et aux préoccupation des ingénieurs de 50 ans et plus (ou moins). Il va de soi que j’en fais partie intégrante, prêt à offrir quelques heures de coaching à tout ingénieur se trouvant devant des choix et des situations difficiles après une perte d’emploi ou tout autre situation … L’action a commencé par l’ouverture d’une page spéciale sur linkedin … Si vous vous sentez concernés, vous savez à quelle porte frapper … Bienvenue. Jean-Luc