Archives mensuelles : mai 2015

L’énergie du handicap ?

Cela fait des années que je me pose la question : comment cela se fait-il que, souvent, les personnes handicapées sont souriantes et positives alors que, la plupart des personnes dites « normales », sont tristes et pessimistes ? Même constatation entre les « pauvres africains souriants » et les « riches européens gueules par terre ». Faut-il passer par l’accident, la souffrance, pour devenir serein, pour trouver un équilibre et un plaisir de vie ?

Ce matin, je crois avoir trouvé une piste de réponse.

Et si, les personnes qui ont vécu l’accident, qui vivent le handicap ou la pauvreté extrème, avaient appris à ne pas compter sur les autres et à puiser l’essentiel dans leurs forces intérieures ?

Et si, au contraire, les personnes « sans problèmes » n’avaient jamais eu le besoin d’aller puiser en elles ?

Les handicapés et autres ne seraient-ils pas, tout simplement, des experts en recherche et utilisation d’énergies intérieures ? En recherche et utilisation de l’essentiel ?

Cette conclusion est en accord avec ce que j’ai toujours dit et observé : que l’accident ne tombe pas sur des gens exceptionnels mais bien que l’accident rend les gens exceptionnels et beaux !

Cela me renforce dans ma conviction que nous avons tous, en nous, de quoi surmonter le pire et, surtout, que nous avons tous, en nous, l’énergie et l’essentiel pour vivre sereinement dans l’équilibre …et même sans accident !

Ce que je fais de cette réflexions ?

Cela renforce ma conviction que mes clients et partenaires de coaching ont tout en eux pour aller plus loin et surmonter les obstacles qu’ils rencontrent. A moi, à eux, d’aller chercher cette énergie et la rendre utile …

Il y a peu, lors d’une téléclasse de coaching, je disais à un « apprenti coach » : ne vous fatiguez pas, tout est dans votre coaché, pas besoin d’aller chercher ailleurs … Il a tout en lui , il y a tout dans ce qu’il partage avec vous.

C’est cela que j’applique et appliquerai de plus en plus avec confiance et assurance …

Jean-Luc

Non mais, oui et …

Pour aller dans le sens auquel je faisais allusion dans un précédent article, voici les références d’un livre qui, en plus de 250 pages, prouve l’intérêt de remplacer les « mais … » par des « et si … » nettement plus constructifs, créatifs …

Faites l’essai : vous prenez votre dernier écrit et vous faites disparaître tous les « mais » … Vous verrez que c’est possible, que c’est facile et que cela ouvre des portes …

Et si on devenait constructif ?

yes-and-leonard-en-23696.pdf

Mon leader, c’est vous.

Lors de la dernière réunion de l’équipe Morena Coaching International à Sintra (Portugal mai 2015), François nous a repassé une vidéo sur le leadership.

Une vidéo qui montre un homme qui se met à danser au milieu d’un parc où des gens se reposent. Tout le monde le regarde étonné jusqu’au moment où un autre le rejoint puis un autre puis un autre jusqu’à ce que tout le parc danse ensemble dans la bonne humeur.

Le commentateur utilise cette image pour nous expliquer comment fonctionne le leadership. Selon lui, le leader est le premier qui se lève et qui arrive à faire qu’une ou deux personnes le suivent. Cela fait, c’est tout naturellement que la foule va se mettre en action et danser avec eux pour former une équipe, une entreprise.

En regardant cette vidéo, je me suis posé la question : mais qui, chez Morena, chez Tandem, est le leader ??? Ne nous présentons-nous pas comme l’entreprise de demain sans leaders ?

Alors, j’ai pensé à nos activités, à mes activités. Notre projet d’atelier de renforcement de la paix au Burundi, notre projet SEB, mes clients … Qui fait que je me lève ? Qui a fait que nous nous sommes tous levés autour de ces projets ? Qui a fait que nous sommes toujours tous debouts à danser ensemble ?

Au Burundi ce sont les entrepreneurs burundais qui m’ont parlé de leurs besoins de vivre en paix qui ont fait que j’en ai parlé à Mike et qui ont fait que nous nous sommes tous levés, y compris la Banque Mondiale, autour d’eux pour les accompagner dans leur cheminement. Avec SEB, c’est François qui a écouté leurs besoins, qui s’est levé, qui a entrainé l’équipe Morena et qui les a accompagnés dans la réalisation de leurs projets de formation. Ce sont mes clients qui, dès qu’ils franchissent la porte de mon bureau, font que je me lève pour eux …

La réponse à ma question est là.

Pour Morena, pour Tandem, pour nous qui sommes coachs, ce sont nos clients potentiels, c’est vous qui êtes nos leaders … C’est vous et personne d’autre qui nous faites nous lever. nous sommes vos premiers accompagnateurs. Notre rôle ? Faire que la danse que vous lancez devienne attractive et durable; Faire qu’elle corresponde à un besoin, à un "why" profond; Faire que vous osiez vous lever, danser et entrainer vos projets jusqu’au bout, jusqu’à la réussite.

Et, une fois la danse lancée et tous les collaborateurs et vos projets en mouvement, nous nous retirons discrètement.

Regardez la vidéo, regardez le premier danseur qui se lève pour accompagner le leader et qui a disparu à la fin, vous le reconnaissez ? C’est Morena, c’est Tandem, c’est nous, c’est moi…

Alors, on danse ?

Jean-Luc

Fête des mères

Ce dimanche c’était la fête des mères en Belgique …

L’occasion de rendre hommage à toutes ces maman qui nous portent et nous accompagnent pour un développement plus que durable. Un exemple d’humilité et d’obstination à prendre et à respecter. Une source d’inspiration pour tous les coachs.

Félicitations et merci les maman du monde.