Le premier pont sur le lac Tanganyika

Après un voyage plus que mouvementé : départ en bus de Kigali à 7 heures, arrivée à la frontière du Burundi vers midi, retour en bus à Kigali en fin d’après-midi suite au refus d’un douanier de donner son visa à François et départ vers Bujumbura en avion le soir même, l’équipe Morena arrive enfin au Burundi. Le coaching c’est aller jusqu’au bout, n’est-ce pas ?

Natacha, notre dynamique représentante, a préparé un programme fort. De nombreuses rencontres, 2 soirées de présentation au Rotary et 3 Morena Coaching Café. Pas 5 minutes pour s’arrêter. Un coaching d’équipe s’organise même le dernier jour après une riche rencontre avec la présidente de la Chambre du tourisme et de l’hôtellerie. Il y a des besoins en coaching, il y a une demande en renforcement des capacités de coachs.
Nous ressortons de chaque rencontre avec un apprentissage, une envie d’aller plus loin. Que de belles ouvertures !
La grandeur et la profondeur du lac Tanganyika ça inspire.

Et puis il y a les moments d’émotions intenses quand les enfants de l’école pour handicapés de la vue nous chantent une de leurs chansons. Voir ici, ou quand Béa nous invite dans son restaurant et partage ses nouveaux objectifs.

Suite à la visite de ma petite entreprise, Morena décide de développer sa visibilité par le tournage de clips.

Nous repartons du Burundi avec le sentiment d’un pays qui vit encore de nombreuses difficultés mais dont la population et les leaders sont créatifs, amicaux et pleins d’envies d’aller vers un mieux.

Merci le Burundi (à l’exception d’un douanier) pour l’accueil, merci pour les sourires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *